En direct ou presque…

Jour 5
Jeudi 28 février
Réserve faunique des Chic-Chocs

Ski : Mont Blanche-Lamontagne 14km
Raquette : Vallières-de-Saint-Réal 12 km
-21°C
Vent: OSO 65 km/h
Humidité: 92%
Pression: 101.5 kPa +

Quand, dès l’aube, tu ouvres les yeux et que la première image que tu vois par la fenêtre de la chambre, c’est les Chic-Chocs, en vert profond et blanc étincelant, tu sais que la journée va être bonne.

Un brin fraîche. Mais bonne.

Tout le monde s’est empressé au petit-déjeuner, histoire de faire le plein de glycogène, de protéines et de café avant d’affronter les montagnes, en ski et en raquettes.

Du vent ? Ben non, ben non.

En tout cas, en bas, ça ne ventait pas.

Au sommet du Mont Ernest Laforce ? « Aaaaaaaaaayoyeeeeeeeee » ! s’est exclamé un skieur au nez « frosté » en arrivant en bas, frigorifié et trop content!

Sur les crêtes des Vallières, des rafales de 70 km/heure attendaient les valeureux raquetteurs. Fallait se tenir après ses bâtons, parfois même s’accroupir, et rester attentif à chacun de nos pas. Entre chaque crête, les sous-bois à l’abri du vent nous offraient quelques minutes de répit. Et puis, on repartait à l’assaut de la prochaine crête, de la prochaine rafale, du prochain sommet balayé par les vents.

La vue ?

ÉPOUSTOUFLANTE.
Tant sur les crêtes des Vallières pour les raquetteurs, qu’au Lac aux Américains pour les skieurs, on s’en est mis plein les yeux, et c’est enregistré dans nos mémoires (et certains fonds d’écran) pour toujours.

On dit qu’un héro se mesure à la démesure de l’adversité qu’il affronte.

Nous sommes des héros.

Sur la descente, la Reine de la Radoune a su récompenser ses héros d’une rasade qui requinquait pour dévaler jusqu’au chemin.

Tant de beauté, ça ouvre l’appétit !

ON A MANGÉ
Pâté à l’omble chevalier de chez Menu Mer Longe de porc, laque d’érable des Entreprises 3B Légumes vapeur, fleurs de sel et poivre du moulin. Pommes de terre rôties au four et fines herbes fraîches

LA LÉGENDE…
On dit que cinq fanfarons équipés de lampes frontales se sont lancés à l’assaut du Mont Hog’s Back. En pleine nuit. Et qu’ils se sont construit un quinzhee dans une belle lame de neige pour y danser le ska.

CLIN D’ŒIL
À la fabuleuse équipe du Gite du Mont-Albert, qui sait si bien recevoir son monde comme si on était chez soi, dans un chalet juste un peu plus grand que d’habitude.

À nos chanteurs et musiciens ! Les officiels, les duos, les solos, et les belles surprises !

La guitare de Luc avait retrouvé ses accords, ce qui nous a valu un « encore » avec Lou pour la chanson culte de Paul Daraiche « je m’envolerai ».  Sophie Faucher, Sylvie Gallant, et Marie-Sophie L’Heureux ont harmonisé leurs voix comme si elles avaient toujours chanté ensemble dans un beau trio de « back vocals ».

Marie-Sophie L’Heureux a rejoint Kaven Haché sur scène et nous a sidéré avec une interprétation renversante de « Stand by me ».

Ensuite, Claudia Chenel (notre coordonatrice) a ému toute la salle avec une interprétation toute en nuance de la chanson de Fred Pellerin « rentrer chez nous ».

A LA GANG DES COMMUNICATIONS
Qui court partout, du matin au soir, bardée de matériel lourd, dans les sentiers, les banquises et les partys, rivalisant d’ingéniosité et d’imagination pour nous réaliser des petits films et des photos qui réussissent le tour de force d’être à la fois hilarants, émouvants, et poétiques. Une gang qui sait chaque fois rendre hommage aux beaux humains que sont les participants.

Bravo et merci de nous immortaliser de si chouettes souvenirs !

Shooter du jour
Choco des bois

Ingrédients
1/2 Chocolat chaud (Couleur Chocolat)
1/2 Coureur des Bois

À boire avec vos mitaines en appréciant
vos belles rencontres de la Grande Traversée!

En collaboration avec le programme de photographie du Cégep de Matane

Nos partenaires

  • FMBM_partenaires_gris
cbilodeauTDLG Hiver | Jour 5 – 28 février 2019