• 180923CHRLS_0022_Slide

    Automne_2020_Fr

  • Cardio Plein air Fr

En direct ou presque…

Jour 4
Mercredi 26 février
Parc national de la Gaspésie
Ski : 17,2 km | Raquette : 13,2 km

0°C
Vent E 16 km/h
Humidité: 79%
Pression: 100 kPa +

LA MÉTÉO
Presque pas de vent, même au sommet des crêtes, du soleil, et si peu froid que Suzanne Lareau, madame Vélo Québec en personne, nous a avoué qu’ils avaient retardé le moment de redescendre, suppliant les fermeurs de leur accorder encore quelques minutes précieuses minutes de lumière au sommet des Vallières avant de rentrer au Gite; « un peu plus, on aurait ouvert une bouteille de blanc pour prendre l’apéro en haut »

LES PARCOURS
Les skieurs sont montés jusqu’aux Mines Madeleine… François, l’un de nos participants pourtant aguerri fondeur, a décrété l’œil encore vaporeux de bonheur; « c’était un des plus beaux jours de ski de ma vie ».

On a vérifié; il était parfaitement à jeun quand il a dit ça.

Les raquetteurs, eux, ont eu droit aux sept crêtes des magistrales Vallières de Saint-Réal. Ils en sont revenus contaminés à la beauté pour le reste de leurs jours.

« Époustouflant » s’est exclamé le directeur photo Philippe Lavalette, le sourire fendu jusqu’à la tuque.

« Hallucinant » a dit la photographe Caroline Hayeur, encore exaltée par les endorphines et l’émerveillement.

Nos lumineux n’étaient pas les seuls à court de qualificatifs!

Mais après cette journée idéale, les mots n’étaient pas nécessaires. Il suffisait de voir les visages radieux, encore habités par la conscience d’avoir vécu des moments uniques et précieux pour savoir que sur une échelle de bonheur de 1 à 10, tout le monde était à 12.

Voir 15.

LA TRADITION
Cette longue file indienne colorée par les anorak des raquetteurs sur l’immensité immaculée des Vallières… On ne s’en tannera jamais.

LA MINUTE DE RECONNAISSANCE
Soulignons la gentillesse de toute l’équipe du Gite du Mont-Albert, tant à l’accueil qu’en salle, en cuisine et au service aux chambres.

Si on a autant le sentiment d’être « chez nous » dans ce grand chalet, c’est beaucoup grâce à eux.

LE MOMENT LUMINEUX DU JOUR
Il n’y a pas eu un moment, il y a eu mille! C’est toute cette journée parfaite qui a été lumineuse, et qui s’est imprimée dans nos mémoires collectives.

C’était beau, hein?

LA PHRASE PUNCH DU JOUR
On la doit à Toula Drimonis, journaliste anglophone d’origine grecque. Sur une des photos de son compte Instagram ( MTLTOULA) elle a écrit; « Another gorgeous day chasing summits in the Chic-Chocs! My God, it’s beautiful out here and the Greek has brought the heat ».

Traduction libre; « Il fallait bien qu’une grecque escalade la montagne pour qu’il fasse si beau »!

LE MOMENT LUMINEUX DU SOIR (espoir)
La marche aux flambeaux, jusqu’au chalet 24 où étaient projetés les photos de nos lumineux alors que Luc et Lou jouaient de la guitare, et de l’accordéon.

Sophie Faucher a lu un poème qui s’intitule « vivre en Gaspésie ».

On a même eu droit à un spectacle de tango, par les nouvelles stars de la danse, Claudine et Philippe, qui nous ont offert un programme long sur les images du film de tango de Caroline Hayeur.

Note parfaite, les juges ont été éblouis.

AU MENU CE SOIR
Le chef Jean-Alexandre Dubé au Gite du Mont-Albert nous a achevé de bonheur; turbot marin, rillettes de canard confit, lasagne aux fruits de mer (Dieu existe, c’est une lasagne), et tarte au sucre coiffée de son petit champignon de crème fouettée. Du pur délire!

Par chance qu’on est allés marcher après le souper!

Producteurs du regroupement Gaspésie Gourmande du jour : Coop du Cap

Galerie photos

En collaboration avec le programme de photographie du CEGEP de Matane

cbilodeauTDLG Hiver 2020 | Jour 4 | Mercredi 26 février