• 00_SlideShow_2020_Automne_Fr

    Automne_2020_Fr

  • Cardio Plein air Fr

En direct ou presque…

Jour 5
Jeudi 27 février
Parc national de la Gaspésie
Ski : 30,6 km | Raquette : 16 km

-14°C
Vent SO 26 km/h
Humidité: 86%
Pression: 99,6 kPa +

Disons-le simplement, il y aura des rafales de vent sur les toiles du peintre Michel Normandeau!

Il s’est d’ailleurs montré héroïque face au froid qui faisait une remontée spectaculaire, à la Kansas City Chiefs dans le dernier quart du Super Bowl.

LES PARCOURS
Les skieurs ont glissé jusqu’au lac aux américains avant de poursuivre – pour certains – jusqu’au Mont Ernest Laforce.

Les raquetteurs ont aussi entrepris le beau, solide et mystérieux Mont Ernest Laforce, le Ovila Pronovost des montagnes gaspésiennes.  Au printemps, ce lieu paisible est une véritable « pouponnière d’orignaux » tant il y en a qui y gambadent sur leurs jolies pattes encore gauches.

Avec ses arbres tordus par les vents, les vallons du beau Ernest rappellent les paysages du Seigneur des Anneaux. Ou était Gandalf? Devant, arborant sa barbe blanche et sa gentillesse proverbiale (vous aurez reconnu la belle pièce d’homme qu’est notre Jacques Bouffard).

On a aussi vu les trois elfes d’Anaïs et d’Émile qui ont gravi leur montagne en intrépides, et sans chigner. Ils sont des nôtres, ils ont monté leur montagne comme les autres!

Quand à Lucie dans son « buff » bleu ciel, c’est notre Yoda national. Vous avez une angoisse existentielle? Un gros chagrin? Un zipper coincé qui vous gâche la montée? C’est Lucie qu’il vous faut!

Sur l’échelle de la sagesse, elle a mille points d’avance sur nous tous, pauvres mortels mal fartés.

LA TRADITION
Rendu au jeudi, il y a un certain relâchement dans les tenues vestimentaires du soir, et on a vu une lumineuse (Geneviève Perron, tu es démasquée) venir souper en pyjama.

Ben quoi, c’est confortable!

L’AUTRE TRADITION DU GITE
Les cinq à sept musicaux. Ça chante, ça se lâche lousse, ça se donne, et le verre de bière, ou de vin, est délicieux.

LE MOMENT LUMINEUX DU JOUR
Sans équivoque, les prestations musicales qui nous ont été offertes par Luc, Lou, Gaetan, Marie-Sophie et Émile.

Notre Claudine nous a aussi fait un plaidoyer sensible et éloquent sur l’amour.

Est-ce la fatigue accumulée, la neige qui flottait dans le ciel ou la musique des uns et des autres? Les émotions étaient à fleur de peau,

AU MENU CE SOIR
Le chef Jean-Alexandre Dubé et sa formidable équipe (saluons le sourire radieux d’un certain Maxime, à la joie plus contagieuse que la gastro) nous avait préparé des bouchées de saumon fumé, du tataki de bœuf, une morue en croute de polenta sauce au bacon de mer, un mijoté de bœuf aux épices boréales, des légumes grillés, et un assortiment de bouchées dessert de leurs pâtissiers.

Le feuilleté à l’érable était une véritable ode à la décadence, et au stupre.

Et c’est les papilles comblées qu’on s’est effondrés sur l’oreiller!

Producteurs du regroupement Gaspésie Gourmande du jour : Gaspesie Sauvage

Galerie photos

En collaboration avec le programme de photographie du CEGEP de Matane

cbilodeauTDLG Hiver 2020 | Jour 5 | Jeudi 27 février