En direct ou presque…

Jour 3
Mardi 25 septembre
Mes souliers ferrés (20,7 km)
Parcours contemplatif : Bourg de Pabos (6,1 km)

Meteo_Soleil
15°C
Vent: O 11 km/h rafale à 21
Humidité: 68%
Pression: 98,9 kPa +

Cette troisième journée a commencé à l’aube, avec un coucher de lune lumineux comme une opale sur la Baie des Chaleurs à Carleton.  Malgré les yeux encore collés de sommeil, alors que le déménagement nous pressait de porter armes et bagages dans les soutes des autobus, les randonneurs ont levé les yeux pour l’admirer… Elle était si belle!

Le chemin de fer existe depuis cent ans en Gaspésie, et malgré le fait qu’il ne soit plus en opération, ce jour-là, c’est plus de deux cents randonneurs qui ont parcouru ses traverses de bois désertées sur 14 km. Une belle « track » qui fait son chemin à travers les fleurs sauvages, les feuilles encore vertes sur les arbres, et la mer.

Entre les traverses et la rocaille, certains ont trouvé le trajet difficile. Comme s’il nous obligeait à choisir à chacun de nos pas sur quoi il fallait mettre le pied; la planche ou la roche? Question shakespearienne!

C’était pour le moins méditatif, et on pouvait aisément se perdre dans ses pensées pendant un long moment, à moins, comme d’autres que nous ne nommerons pas, de faire les pipelettes, de discuter d’intenses questions philosphiques (disque dur ou nuage pour toutes ces photos que nous prenions?), de rire comme des enfants, et de se la jouer Sergio Leone en feignant d’être attachés « sur la track » comme si les frères Dalton nous avaient ligotés.

En quittant la voie ferrée, nous avons eu une apparition; une belle blonde en robe de satin rouge chantait du Dalida face à la plage; « j’ai mis de l’ordre à mes cheveux, un peu plus de noir sur mes yeux ».  On s’est arrêtés pour l’écouter, on a chanté le refrain de Gigi « c’est toi dans le noir » qui revient dans son village napolitain après un destin brisé à Hollywood; « Gigi l’amoroso, croqueur d’amour, œil de velours, comme une caresse ».

Moment magique, comme seules les grandes traversées savent nous offrir, au bord d’une plage.

Un monsieur, ému, l’a remerciée; « vous êtes le plus beau moment de mes vacances ».

Les émotions, ça creuse! Un peu plus loin, il y avait deux lapins (ou deux ours? On n’est pas certains du déguisement) qui nous offraient de la crème glacée. Encore un heureux moment!

Et puis, on est arrivés à la base de plein air Bellefeuille, où on nous tendait des « shooters » de rhum et des petits chocolats fins, en même temps que Thierry nous invitait à étirer nos muscles raides sous la direction de Nancy, et que la belle Maude tenait le bar à vin. Où donner de la tête?

Alors que le soleil se couchait sur la plage du lac Chaud, Sophie Faucher nous a offert sa voix de velours (comme l’œil de Gigi l’Amoroso) sur un récital de « lacs », et des textes de St-John Perse, et d’une dame qui a écrit un fort joli poème intitulé « ma vie ».

Ensuite présentation du parcours du lendemain, et de la capsule vidéo tournée, et montée par la formidable équipe de la Semelle Verte, Marie et Eric. Comment font-ils pour être toujours partout, tout le temps, en plus d’être aussi impertinents, drôles, et efficaces? On ne le sait pas, mais on soupçonne l’air Gaspésien d’agir comme de l’EPO!

Toutes ces agapes ne nous ont nullement coupé l’appétit, au contraire! On s’est donc régalé grâce au menu concocté par les chefs Jean Pierre Smith et Serge Bélanger; canapés de saumons fumé de chez Monsieur Émile, fricadelle de morue de la poissonnerie Lelièvre et Lemoignan, bourguignon de Yack à la Pit Caribou de la ferme Bos G, petits légumes de la ferme Alcide Proulx et fils Inc. et un dessert aux bleuets de la Gaspésie de la Ferme Bourdage.

La soirée s’est terminée sur la magie de Nova Lumina, au cœur de la forêt enchantée de Pabos…

Nos anges gardiens nous ont conduit jusqu’à nos hébergements de Percé, où après cette faste journée, personne ne s’est fait prier pour aller dormir!

À la vie qui nous unit (et à Gigi, c’était bien lui, là bas, dans le noir)…

En collaboration avec le programme de photographie du Cégep de Matane

Nos partenaires

cbilodeauTDLG course et bottine | Jour 3 – 25 septembre 2018