En direct ou presque…

Accueil
Samedi 22 septembre
Accueil des participants à Carleton-sur-Mer

Meteo_Vent
10°C
Vent: O 42 km/h rafale à 57
Humidité: 68%
Pression: 98,9 kPa +

À la TDLG, on ne fait rien comme tout le monde. La preuve, pour accueillir les participants à leur descente de l’autobus, il ventait à écorner les mammouths!

Au vent, tout est parti! La quincaillerie, les mises en pli, les soucis!

Tout, sauf la Gaspésie. Qui, elle, a toujours les bras aussi accueillants pour recevoir son monde, qu’importe le temps, ou le vent. À la sortie de l’autobus, les valeureux randonneurs, trop heureux de se dégourdir enfin les jambes après de longues heures de route, furent salués, embrassés, accoladés par l’équipe de la TDLG, menée par celle à la tête des troupes, et dont le tournesol géant illumine les sentiers, Claudine Roy.

Après que tous et chacun eurent pris leurs quartiers à l’Hostellerie Baie Bleue, et au Manoir Belle Plage, tout le monde était convié à un petit coquetel de bienvenue sur la plage du Parc des Horizons.  À l’heure où la lumière est magique, au son des musiques faites pour danser de Mr Nokturn, tout le monde bu du petit vin de rhubarbe, et mangé des bouchées préparées par le chef Philippe Allaire; blinis de saumon fumé « Indian Bay », et « rillettes de truite de chez Raymer » en verrines.

Quelques randonneurs ont dansé, d’autres en ont profité pour faire connaissance avec leurs compagnons de chambres, et tous ont admiré le couché de soleil, magique sur la Baie des Chaleurs, avant de se diriger vers l’Hostellerie.

La marraine la plus drôle du monde, l’incontournable Sophie Faucher, a souhaité la bienvenue aux gens, et tout de suite mis tout le monde à l’aise en avouant qu’elle ne s’était pas entrainée de l’été, ce qui ne l’empêcherait pas de faire tout de même tous les kilomètres prévus au programme, prouvant ainsi qu’une attitude de championne, c’est dans la tête avant d’être dans les mollets!

Claudine a repris le flambeau du micro, et après avoir fait les recommandations d’usage sur le protocole de la semaine, présenté les membres de sa formidable équipe – bénévoles et employés de l’organisation – elle a mis le feu dans la place en avouant qu’elle avait regardé tous les participants dans les yeux, ce qui lui permettait de certifier que nous étions « une ta… de belle gang ».

La ta… de belle gang a manifesté son enthousiasme, tels de valeureux Vikings sous les effets du vin de rhubarbe (on sent déjà que ce sera beau sur les sentiers).

Après tant d’émotion (ça creuse), il a bien fallu manger (dure, dure, la vie pendant la semaine de la TDLG…) et nous avons encore eu droit au meilleur du chef Philippe; un potage de courge butternut au miel de « l’Hydromel de New-Richmond » en entrée, suivi d’un pavé de bœuf fondant à la bière du Naufrageur, sauce moutarde « Le Gros » sur orgetto et légumes tournés.

Et puis, en attendant le dessert, les vidéastes de la Semelle Verte ont présenté leur premier vidéo (si on en doutait encore, on a eu la preuve sur grand écran qu’à Carleton, il vente en ta’), et Claudine a expliqué le parcours du lendemain sur le Mont Saint-Joseph, avant d’envoyer les gens se coucher; « à la vie qui nous unit, astheure, tout le monde au lit »!

Ah oui,  j’allais oublier un détail d’une importance capitale; les profiteroles au beurre d’érable d’Escuminac. Malade. Ma-la-de.

Restez à l’écoute, cette semaine sera épique, les amis.

En collaboration avec le programme de photographie du Cégep de Matane

Nos partenaires

cbilodeauTDLG bottine et course | Accueil – 22 septembre 2018