TDLG 2017 ski et raquette_Jour7

En direct ou presque…

Jour 7
Samedi 28 janvier
Parc du Mont-Royal, Montréal
Ski : 15 km – Raquette : 5,5 km
-2°C
Vent: OSO 20 km/h
Humidité: 68%
Pression: 103 kPa +

« Le dernier kilomètre est toujours le plus difficile, parce que c’est le dernier ». Cette citation d’Yves Tessier, cardiologue et adepte de la TDLG depuis ses débuts, est devenue légendaire chez les TDLGiens, et il la répète maintenant année après année; parce qu’il a tout à fait raison. L’émotion était palpable ce matin-là; pour certains, l’arrivée à Montréal représentait aussi le retour à la réalité,  le boulot et la besogne quotidienne. Tout le monde aurait voulu arrêter le temps, que cette semaine incroyable ne se termine jamais.

À 5h00 du matin, un message à l’interphone invitait les participants à sortir sur le pont du navire en pyjama, question de contempler le pont Jacques-Cartier et la grande métropole, brillant de tous leurs feux sur un ciel encore noir. Au loin, la croix du Mont-Royal, destination finale.

Un petit couvert de neige tombée la veille a permis d’offrir aux participants un paysage inespéré. Pour plusieurs, le Mont-Royal est comme leur cour arrière ; ils étaient fiers d’y emmener leur « gang ». Inscrite dans la programmation des Hivernales entourant les célébrations du 375e de Montréal, cette journée se voulait festive et rassembleuse. Pour l’occasion, la population était invitée à se joindre aux participants afin de fouler avec eux les derniers kilomètres de la Grande traversée du St-Laurent. Ainsi, parents et amis sont venus goûter au bonheur TDLGien, l’espace-temps de quelques kilomètres.

Au retour sur le navire, tous se préparaient au fameux Bal du Capitaine, et on voyait apparaître de plus en plus de vêtements et accessoires blancs, suggérés pour l’occasion, comme une ribambelle de neige. D’autres délices maritimes concoctés par Léon Langford, chef du CTMA Vacancier, André Lagacé, chef en résidence de Gaspésie Gourmande, et leur équipe, ont été servis. Puis, Marco Calliari et ses quatre musiciens ont fait danser les participants, comme eux seuls savent le faire, jusqu’aux petites heures.

Le lendemain matin, c’était déjà le temps de dire au revoir. Au revoir à ces nouvelles amitiés, à ces moments qui promettent tout, qui soignent et qui créent, à cette vague d’amour étonnante, précieuse. « Cette vague qui vaut d’être soulignée, célébrée, mise en banderole comme la promesse d’une vie humaine plus large et pleine, sur notre belle planète multicolore. » (Nicole Lupien, participante). Une vague née un beau jour de janvier, quelque part sur le fleuve St-Laurent, notre St-Laurent, notre amour.

Shooter du jour
Le Royal 375 – 1 portion


Ingrédients

1 oz de François de la Ferme Bourdages Tradition
Fraises congelées de la Ferme Bourdages Tradition
1 oz de Pur Vodka
150 ml de jus de canneberge blanche
100 ml d’eau minérale
Les zestes et le jus d’une lime

Préparation
Dans un shaker contenant les fraises congelées, ajouter les zestes et le jus de lime.
Ajouter la vodka, le jus de canneberge et l’eau minérale
.
Agiter vivement de 8 à 10 secondes
.
Filtrer le contenu du shaker dans un verre à martini à l’aide d’une passoire à glaçons
.
Verser délicatement la liqueur de fraise au centre du verre

Levez votre verre ROYAL
au 375e de Montréal!

cbilodeauTDLG 2017 ski et raquette_Jour7