2016Bottine_Jour2_Texte

Jour 2 | Lundi 26 septembre | Mont Jacques-Cartier, Xalibu, Lac-aux- Américains – Gîte (24 km)

Toute une surprise attendait les randonneurs ce matin dans le Parc national de la Gaspésie, hôte de cette deuxième escale. En effet, une tempête a laissé près d’un pied de neige sur les sommets des monts Xalibu et Jacques-Cartier. Les participants en sont revenus tout sourire, emballés d’avoir vu « l’hiver avant l’hiver », pour reprendre les mots de David Nathan, un des journalistes invités.

Avec une altitude de 1268 mètres, le mont Jacques-Cartier est le point culminant des Chics-Chocs, et le deuxième plus haut sommet du Québec. Les marcheurs ont ainsi eu droit à une randonnée en trois temps : l’automne à la montée, où blizzard et grisaille conféraient un aura de mystère au paysage, l’hiver au sommet, avec le blanc de la neige et l’horizon qui se superposaient dans un décor désertique et lunaire à la fois, et l’été à l’arrivée, où soleil, musique et « shooter » d’arrivée ont réchauffé les cœurs et fait oublier les raideurs.

« J’aurais beau fouiller dans le dictionnaire, je ne trouverais pas de mot assez grand pour décrire la beauté du paysage. Il n’y a pas de mots pour exprimer tout ce qu’on a devant les yeux », s’est exclamée France Hénault, qui en est à sa toute première expérience TDLGienne.

Marie-Josée Talbot, guide pour Les Karavaniers, a clos la soirée avec une conférence sur le Groenland. Ponctuée d’images et de récits époustouflants et accompagnée d’une délicieuse tisane concoctée par l’équipe de Gaspésie Gourmande, c’est sur cette note que les randonneurs se sont laissés transporter au pays des rêves fous et des grands espaces.

 

cbilodeau2016Bottine_Jour2_Texte